Les vaches, l'herbe et le colza ...

par Laurence SERRE  -  11 Mai 2009, 05:00  -  #Environnement - villages du 63 - divers

dans un champ bien tranquille à St Germain Lembron (63)


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
B
La dernière est très intéressante. Tu pourrais d'ailleurs t'amuser à lui appliquer un traitmeent HDR léger, je pense que ça pourrait donner quelque chose de sympa (avec ce ciel très chargé!)
Répondre
L

je n'ai pas le logiciel pour traiter le hdr
et me demande si mon ordi portable serait capable de supporter ça ...
il est je pense en bout de course mon ordi ...
j'ai déjà vu des photos traitees en hdr et c'est vrai que le rendu est surprenant, que ça améliore super bien le ciel ...


~
De magnifiques photos avec ces couches colorées superposées
Répondre
S
bonsoirc'est bien joli, j'adore ce jaune et tu a su égayer la photo avec le 1er planbonne soirée et bisesdoque
Répondre
A
J'adore, j'adore, j'adore!!! Amoureuse de notre si belle campagne! Biiiiiiizzzzzzzz
Répondre
1
je ne vois pas la photo avec l'avion, mais celles ci sont top, les champs de colza sont des merveilles et ton piqué et les satu des couleurs merveilleuses. Bonen semaine Laurence
Répondre
J
Harmonie totale!!!
Répondre
E
Nous sommes sur le chemin de Fontaboue, regardant direction Beaulieu?Donc à qui les vaches?
Répondre
L

OUI !!!!!
oui, Eric, tu as bien trouvé !!!
à qui sont les vaches ... heu .... je ne sais pas du tout !!!!
bisous


K
Au Paradis des vaches les colzas d'or fleurissentEmplissant l'air léger de leur parfum étrangeQui ira dans le lait de ces doux ruminants.Bientôt elles seront traites par une troupe d'angesEt naîtront les fromages qui feront nos délices ! Mettons le Saint-nectaire tout en haut de la liste,Qui, lorsqu'il est fermier, est digne d'un archangeIl fond sur notre langue : c'est un ravissementEt sa croûte fleurie, elle aussi je la mangeElle sent bon le buron... inutile que j'insiste.Le Cantal, jeune ou vieux, n'est pas mal non plusEt il m'est arrivé de dire...Ô mes aieux !A une belle hôtesse m'invitant en son closQue j'aimerais goûter à son doux entre-deuxQu'il me semblait charmant ... Ô ! Quel hurluberlu ! Le Bleu d'Auvergne prend, lui, au pays de PascalDe son ciel la couleur, de ses femmes le piquant.Le Salers, plus sauvage, emprunte à ses volcansDe mystérieux effluves d'origine abyssale. Je garde pour la fin la bonne Fourme d'AmbertElle me plaît, me nourrit : c'est mon pain quotidienJe la trouve, sans problème, à l'épicerie du coinCe qui ne m'empêche pas d'aimer le camembert ! Merci donc, belle Laurence, de ces photos de vachesPlus faciles à saisir qu'une abeille en plein vol !Elles m'ont, en ce matin, ayant vidé mon bolFait rêver au plus beau des pays... que je sache.Mais si ces vers, Laurence, vous paraissent un peu longsEt un peu déplacés pendant que Mido bosseDites à votre souris de faire un petit bondEt ainsi d'effacer cet étrange carrosse.
Répondre
L

non non, je n'efface rien !!!!
je conserve tout moi !!
il est beau ce petit poeme sur l'auvergne qui est un véritable plateau de fromages !!!
ah l'entre deux ... oui, on avait bien rigolé avec ça !!! :>D


K
pardon Lolo : je viens de corriger mon texte : il était bourré de fautes !merci de le supprimer, et de le remplacer par le suivant, si vous voulez le garder
Répondre
K
Au Paradis des vaches les colzas d'or fleurissentEmplissant l'air léger de leur parfum étrangeQui ira dans le lait de ces doux ruminants.Bientôt elles seront traites par une troupe d'angesEt naîtront les fromages qui feront nos déjices ! Mettons le Saint-Nectaire tout en haut de la liste,Qui, lorsqu'il est fermier, est digne d'un archangeIl fond sur notre langue : c'est un ravissementEt sa croûte fleurie, elle aussi je la mangeElle sent bon le buron... inutile que j'insiste.Le Cantal, jeune ou vieux, n'est pas mal non plusEt il m'est arrivé de dire...Ô mes aieux !A une belle hôtesse m'invitant en son closQue j'aimerais goûter à son doux entre-deuxQu'il me semblait charmant ... Ô ! Quel hurluberlu ! Le Bleu d'Auvergne prend, lui, au pays de PascalDe son ciel la couleur, de ses femmes le piquant.Le Salers, plus sauvage, emprunte à ses volcansde mystérieuses effluves d'origine abyssales. Je garde pour la fin la bonne Fourme d'AmbertElle me plaît, me nourrit : c'est mon pain quotidienJe la trouve, sans problème, à l'épicerie du coinCe qui ne m'empêche pas d'aimer le camembert ! Merci donc, belle Laurence, de ces photos de vachesPlus faciles à saisir qu'une abeille en plein vol !Elles m'ont, en ce matin, ayant vidé mon bolFait rêver au plus beau des pays... que je sache.Mais si ces vers, Laurence, vous paraissent un peu longsEt un peu déplacés pendant que Mido bosseDites à votre souris de faire un petit bondEt ainsi d'effacer cet étrange carrosse.
Répondre
A
chez moi ce matin c'est plutot ane et colza......  on va finir par piquer la jaunisse tellement il y en a ....
Répondre
B
grace à elle ,combien de bébé sont devenus des hommes ou des femmes.Bisous BOB 
Répondre
L

oui, on ne peut plus compter !!!!
bisous Bob


N
j'aime ces paysages si paisiblesbisous  nicole
Répondre
P
Très joli ce ciel chargéBonne journée
Répondre
A
Bonjour LaurenceCette vache te regarde avec attention quand même ! Belles photos campagnardesBises et bon lundiAlain
Répondre
M
Moment paisible ... Repos ...Mais il faut repartir au "boulot" après ça !Bon lundi, Laurence, bisous.
Répondre
L

je te fais rever le matin alors ...
bisous Midolu et bonne soiree


F
Vachement sympa, elle doit ruminer des bons boutons d'or et des saugesTu as séché ? Désolée d'avoir tout éclaboussé d'eau de Saône avec mon soleil d'hier !bisesfrançoise
Répondre
A
Coucou Laurence qu'elles sont belles nos bonnes laitiere hein!!!! passe une bonne semaine pleins de bissssssssous André
Répondre
F
bien tranquille en effetmais le ciel n'attendait qu'à crever visiblement bonne journée
Répondre
D
Ah ce regard !Quand on dit de quelqu'un qu'il a un regard bovin, je trouve que c'est vache !Tu as de beaux cieux quand même !
Répondre
L

 oui, effectivement !!!!
A St germain lembron oui le ciel y est toujours beau !!!!!!!